Je ne suis pas quelqu’un qui lit énormément (10 bouquins max en 40 ans), je n’ai pas de formation en tout genre ou de diplôme de folie (mis à part le bac) mais j’ai beaucoup voyagé, vécu de nombreuses expériences (dont ma rencontre avec la mort à plusieurs reprises) et expérimenté la vie dans toute sa substance. Cela m’a valu un certain malaise à l’époque où l’on nous jugeait énormément sur nos posséssions matérielles, nos diplômes ou notre réussite sociale (certaines mentalités sont encore accrochées à ce type de jugement). Pourtant, aujourd’hui, bons nombres de gens me posent la question de “comment je sais tout ce que je sais sans avoir lu une quantité démesuré de livres”, “comment je fais pour travailler sur l’humain de manière aussi chirurgicale sans aucune formation”.

Et là, j’ai une potion magique toute trouvée. C’est tout simplement l’intérêt et la curiosité que j’ai pour la vie et les êtres humains qui sont la résultante de mes capacités soit disant naturelles d’aujourd’hui. Je dis soit disant parce que c’est un boulot de dingue. C’est un peu comme explorer l’univers. Ce n’est jamais fini mais c’est une richesse incroyable. Hormi cela, j’attribue aussi une réelle importance au sens et à la justesse avec lesquels je vis ma vie.

Je rentre pleinement dans la vie et je vis à fond en y étant attentive. C’est ce qui amène l’apprentissage et les compréhensions les plus profondes de nos fonctionnements et des rouages du monde.

Ce n’est aucunement le nombres de bouquins que nous pouvons ingurgiter, le nombre de formations sur le fonctionnement humain que nous souhaitons acquérir qui nous amènent les raccourcis souhaiter (ce que la plupart pense d’ailleurs). Bien au contraire, se prendre en main, expérimenter, douter, observer tous les angles de vue, s‘explorer pour mieux se connaître, être curieux, aimer, tout ceci nous permet d’accéder aux compréhensions du monde et la connaissance véritable de soi.

En gardant à l’oeil nos points d’ajustements parce-que oui, nous savons très bien au fond de nous-même si nous agissons en cohérence ou pas. Nous savons très exactement si nous jugeons ou si notre observation se base sur le discernement. Plus nous travaillons notre champ subtil (notre intériorité) dans l’expérience de la vie et plus nous avons accès à une multitude d’informations instinctives qui nous permettent l’acquisition d’une connaissance universelle, d’avancer plus vite et de vivre plus sereinement notre vie.

Parce que dans ce cas, nous ne sollicitons pas uniquement notre mental, contrairement à l’acquisition de connaissances extérieures (type livres, formations etc) qui sectionnent et compartimentent notre être en plusieurs parties alors que nous sommes un ÊTRE déjà UNIFIÉ et COMPLET.

La vie sollicite l’ensemble de notre “être” et son apprentissage en est d’autant plus riche. L’expérimenter en revenant aux sensations, au coeur, au corps permet une totale intégration des compréhensions que nous découvrons. Par ce biais, nous ne compartimentons plus mais nous tissons des liens, des passerelles entre toutes les sphères de nos vies. Et vivre de cette façon là…c’est l’artiste qui s’en charge

Je vous fais des bisous!

 

 

🎬 En vidéo, c’est ici!
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez